Rendez-vous Avec la Mort: la Décapitation de Daniel Pearl

The video has been removed following discussions with WordPress staff. Try here instead.
This is a French translation of a previous post, Appointment With Death: The Beheading of Daniel Pearl, done by my super-translator “Natalie from France.” This post is pretty popular so I decided to have it translated. Italian translation.
This video is sort of messed up. It’s really sad, as in the first part you are watching a man speaking who seems to know that he is going to die. Through the beheading itself is not shown, thank God, the severed head is displayed for the last minute or so of the video. Regular readers should exercise caution in watching this video.

La vision de cette vidéo est destinée à un public adulte et averti, nous déclinons toute responsabilité pour d’éventuelles conséquences physiques ou psychiques. Interdit aux mineurs !!!
Je pourrais remplir ce Blog de toute sorte de vidéos-choc, même très rares. Je pourrais en avoir des avantages en termes de visibilité, mais ce n’est pas mon intention.
Je n’en ai présentés que quelques uns, très populaires comme la Dua Khalil, la pendaison de Saddam Hussein, la décapitation de « noirs » par des néonazis russes et cette vidéo. Comme à mon habitude, les vidéos sont suivies de mon commentaire et d’une analyse historique.
Ce film déjà diffusé sur le Net durant les années précédentes, s’intitule la décapitation d’un journaliste/espion, le Juif Daniel Pearl (télécharger la vidéo sur ce site). Les titres du début sont en langue Urdu (presque inconnue pour la plupart des gens).
Contrairement à ce que disent certaines légendes métropolitaines, on nous épargne le moment de l’exécution. Nous ne voyons pas D.Pearl prononcer ses derniers mots « ma mère était juive, je suis un juif ». Ensuite le bourreau Khalid Sheikh Mohammad (KSM) se rue sur lui et lui coupe la gorge.
En revanche on voit très bien les images suivantes qui nous montrent l’atroce massacre (la décapitation et l’exhibition de la tête tranchée) perpétré sur le cadavre par le bourreau KSM.
On a voulu donner à la vidéo une tournure journalistique, en soignant tout particulièrement la propagande et les détails politiques.
En effet durant la première partie Pearl énumère brièvement les questions auxquelles il devra répondre, il est évident que les mots lui ont été dictés.
Les phrases ont un ton méprisant : les mots de Pearl sont clairs quand il se défini juif, sa tradition religieuse et familiale, son sionisme accentué par le fait que l’un de ses aïeuls ait une rue à son nom dans une ville d’Israël etc. Pendant que Pearl parle des images de troupes israéliennes défilent, en action contre des palestiniens, morts.
Mais pour le peuple islamique un « mea culpa » ne suffit pas…il faut du sang…alors la scène change et le corps inanimé de Pearl, gorge tranchée, est séparé par un expert cagoulé (KSM), la tête est exhibée triomphalement.
Cette horrible image servira de décor pour la partie finale de la vidéo. En surimpression apparaît le sigle du NMFPS et l’habituelle liste de requêtes:
la libération de tous les prisonniers de Guantanamo (Pakistanais en premier), la livraison des bombardiers F-16 achetés, réglés par le Pakistan et jamais livrés par les Etats-Unis, et la fin de la présence militaire américaine au Pakistan.
Voici la menace finale : « américains…vous ne serez jamais à l’abris sur le sol sacré islamique pakistanais. Si vous ne vous pliez pas à nos exigences, cette scène se renouvellera encore, à tout jamais ! »
Ici une chronique détaillée de la vidéo.
De mon coté, il semble qu’au début Pearl soit digne et serein, je dirais même orgueilleux et fier de ses origines et de ses idées Sionistes.
Ensuite on voit la frayeur. La peur d’être un otage et de ne pas connaître son avenir proche. Quand il faut « réciter » la propagande anti-USA, sa voix se brise, il devient nerveux, apeuré ; son visage n’est plus le même : il est évident que la vidéo a été tournée en plusieurs fois.
Oui, à cet instant ça me faisait beaucoup de peine de le voir ainsi : c’était un homme apeuré et je savais déjà comment il allait finir. Puis un instant avant sa mort, le voici qui se transforme et commence à parler comme un étudiant d’université. Un autre homme, à quelques instants de la mort…intéressant…
Mais qui était Pearl ? Un reporter, un espion, ou bien les deux à la fois ? Officiellement il travaillait pour le WSJ et était en train de préparer un reportage sur les collusions possibles entre les services secrets pakistanais (ISI) et les cellules terroristes de Al Qaeda. Mais essayez d’imaginer un journaliste (Pearl) juif et américain, qui se promène au Pakistan pour poser ce type de question, cela ne vous semble pas être une situation invraisemblable ?
Le jour de sa disparition, le 23 janvier 2002, Pearl devait rencontrer un émissaire de Al Qaeda. Le groupe NMFPS a revendiqué son enlèvement en se vantant de l’aveu de Pearl qui admettait d’être un agent de la CIA. Ensuite le groupe a présenté ses requêtes. Comme preuve de la détention de Pearl ils ont envoyé aux agences de presse une photo du prisonnier : une mitraillette pointée sur la tête et un quotidien avec la date bien visible.
Le 1er février 2002, Pearl fut tué et décapité. Son corps fut retrouvé le 16 mai suivant, dans un cimetière de Karachi (le lieu probable de son exécution), découpé en dix morceaux…horrible !
Ahmed Omar Saeed Sheikh et 3 complices ont été incriminés pour ce meurtre barbare. Ahmed a été condamné à la peine capitale, mais la sentence n’a pas encore été exécutée. Il parait évident qu’il jouit d’une certaine protection.
Qui est Ahmed Omar Saeed Sheikh?
C’est un Anglo-pakistanais qui a un passé pour le moins douteux ou déconcertant.
Le bruit court qu’il était un agent ou un infiltré du MI-6 (une sorte de James Bond) depuis 1994, mais aussi un agent du ISI en 2001. En gros une personnalité tellement controversée que même le Président pakistanais Musharaff a dit de lui qu’il était un agent double !
Et oui, il semble que l’ISI soit bien impliqué dans l’attaque des tours jumelles, et que Sheik ait eu un rôle clef dans cet évènement.
Il est clair que l’alliance Etats-Unis/Pakistan n’a pas permis de mettre en évidence des connexions liées à une possible implication des services secrets pakistanais dans l’attaque du 11 septembre.
Voici mon hypothèse: l’ISI a fait taire Daniel Pearl qui était en train d’enquêter sur leurs connexions avec Al Qaeda. Les exécutants étaient KSM et Sheik.
Pour calmer leur opinion publique, les Etats unis ont exercé de fortes pressions sur le gouvernement pakistanais afin de trouver un coupable, et le voici tout trouvé! Pauvre Sheik, baisé, mais pas encore justicié. Il doit avoir sûrement un « parrain » politique (ou bien il doit avoir quelques documents secrets bien cachés).
Si Daniel Pearl était vraiment un brave reporter juif américain, et bien, il était candidat au suicide. Après le 11 septembre, aucune personne dotée de bon sens serait allée au Pakistan pour enquêter sur les services secrets pakistanais, sur leurs rapports avec Al Qaeda, et organiser une rencontre avec un terroriste musulman.
Officiellement Pearl avait même une famille ! Je ne suis pas en train de défendre les salauds qui l’ont tué, je dis que quelque chose ne tourne pas rond.
Depuis lors la communauté juive mondiale a créé le mythe du journaliste intrépide et légendaire. Bernard Henri-Levy, lui a dédié un livre.
L’image d’un nouveau Dreyfus, l’héroïque journaliste décapité seulement parce qu’il était juif, va à merveille à Daniel Pearl.
Les musulmans sont les nouveaux nazis, désireux de terminer l’oeuvre d’Hitler, et les Juifs continuent de vivre dans un monde hostile.
C’est clairement une vision paranoïaque, comme si tous les Juifs du monde devaient retourner en Israël, effrayés de mourir comme Pearl. Israël doit se défendre de l’attaque musulmane même avec la bombe atomique.
Il est vrai que Pearl a été tué par des fanatiques antisémites, mais il y avait aussi autre chose.
Pourquoi donc d’autres journalistes juifs ont pu faire tranquillement leur travail au Pakistan ? Il y a même des interviews et des reportages avec certains chefs de clan musulmans !!!
Si Pearl était un journaliste il ne pouvait pas ignorer qu’il allait vers une mort certaine. Le métier de journaliste prévoit ce risque, c’est déjà arrivé et ça arrivera encore. Je ne pense pas qu’il faut mythifier un homme qui a voulu hélas risquer sa vie de façon inconsidérée.
Daniel Pearl avait une grande valeur intellectuelle, un parcours universitaire de premier ordre, il était un journaliste doué, auteur de grands reportages à la fin des années 80 et durant les années 90. Un grand homme sûrement, qu’il repose en paix.

Please follow and like us:
error0
fb-share-icon20
Tweet 20
fb-share-icon20

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *